Contrairement aux idées reçues, les retraités peuvent accéder aux différents types de crédit pour financer leurs projets. En effet, les projets personnels et immobiliers ne s'arrêtent pas avec l'âge. En plus, la retraite est un bon moment pour penser aux voyages, aux travaux, à l’investissement locatif etc. A cet égard il faut bien savoir qu’il existe des solutions de financement pour les retraites. Actuellement, les banques mettent à disposition des retraités des crédits bien adaptés à leurs besoins. Les établissements bancaires ont effectivement tout intérêt de se tourner vers cette tranche de population dont l'espérance de vie ne cesse pas d’augmenter. Légalement, il n’existe pas d'âge limite pour emprunter. Pourtant, dans la pratique, chaque banque a ses propres règles d'octroi des prêts aux seniors. A noter, il s’agit de l'âge de l’emprunteur à la fin du prêt. Le retraité qui aura moins de 70 ans, voire 75 ans, à la fin du remboursement est généralement assez rassurant pour les établissements prêteurs. Cependant, accorder un prêt à un retraité signifie toujours une prise de risque plus important pour un créancier. En fait, le risque de non-remboursement du prêt est étroitement liée aux risques de santé. Généralement, obtenir un crédit à la consommation ne pose pas de problèmes. Or, souscrire un crédit immobilier sur long terme peut être plus difficile et onéreux notamment à cause du taux d’assurance décès-invalidité trop élevé. Dans tous les cas, les critères principaux lors d’une demande de crédit retraite sont les mêmes: les revenus, le taux d’endettement, l'âge, l'état de santé, la situation familiale, la situation immobilière (propriétaire ou locataire). Certes, ceux qui disposent d’une bonne capacité d’emprunt et d’un patrimoine qui peut servir de garantie ont plus de chances de voir leur demande acceptée.
Regroupez vos crédits et allégez vos mensualités

Prêt à la consommation pour retraité

Le plus souvent, en matière de crédit à la consommation les retraités sont considérées comme les emprunteurs fiables grâce à leur situation plus stabilisée. Les seniors peuvent assez facilement accéder à un crédit pour financer l’achat d’électroménager, d’un véhicule, ainsi qu’un voyage ou des travaux. En plus, il est possible de souscrire un crédit non-affecté sans justificatif d’achat. Ce qui est important, l’assurance est facultative pour un prêt à la consommation. Il ne faut donc pas remplir les questionnaires de santé. Dans la pratique, les emprunteurs retraités ont en moyenne 75 ans a la fin de remboursement. Alors, le prêt à la consommation pour retraites est une bonne solution pour concrétiser ses projets de vie. Les retraités peuvent souscrire un crédit auprès d’une banque traditionnelle ou passer par une banque en ligne.

Prêt immobilier pour retraité

Les retraités peuvent bénéficier d’un crédit immobilier au même titre que tout autre emprunteur. Actuellement, les banque propose des solutions adaptées aux besoins de retraites. On peut trouver des offres qui permettent aux seniors d’emprunter même sans apport. Pourtant, le coût de l’assurance décès-invalidité qui est systématiquement exigée par les prêteurs se révèle trop importante. Les contrats groupes peuvent couvrir les remboursements jusqu’à 75 ou 80 ans. Les tarifs sont déterminés par un questionnaire de santé et par une visite chez un médecin agréé. Le montant des surprimes représente une part considérable dans le coût global de financement. Dans ce cas, il est primordial de faire jouer la concurrence et opter pour une assurance déléguée. Cette dernière permet de souscrire un contrat individuel qui peut proposer une couverture même jusqu’à 90 ans dans certains cas. D’ailleurs, il existe une solution alternative au crédit immobilier classique réservée aux retraités de plus de 60 ans. Il s’agit d’un crédit viager hypothécaire qui permet de financer un bien immobilier en échange de la mise en garantie du logement dont l’emprunteur est déjà propriétaire. Ce crédit est remboursé avec la vente de bien au décès de l’emprunteur. Le prêt hypothécaire cautionné permet aux héritiers de solder le crédit ou vendre le bien immobilier. Les deux options sont possibles sans assurance.