Lors d’une opération de rachat de crédits tous les établissements prêteurs vous réclament certaines pièces justificatives. Ainsi, vous accompagnez votre demande de rachat de crédit de documents justificatifs dans 4 domaines: situation de votre état civil, situation de vos revenus et charges, votre niveau d’endettement, situation de votre patrimoine immobilier. Dans le but d’analyser la faisabilité du financement, les banques exigent, entre autres, les 3 derniers relevés de compte. Cela leur permet d'évaluer votre situation d’endettement puisque toutes les opérations sont enregistrées dans un relevé bancaire. Grâce à l'étude de la balance bancaire l'organisme prêteur peut définir la différence entre les sommes reçues et dépensées. On prend en compte le solde de début de mois, les revenus réguliers, les revenus exceptionnels, les dépenses courantes, les dépenses exceptionnelles et enfin, le solde de fin de mois. Notez que vous n'êtes pas obligé de fournir ce document pour la première étude de faisabilité. Si votre projet est réalisable, c’est là qu’on vous demande ces pièces justificatives. En fait, les organismes prêteurs analysent les risques de non-remboursement du financement et de surendettement éventuel du prêteur. Dans ce sens, il faut bien tenir compte des éléments essentiels auxquels les prêteurs portent une attention particulière.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualités

Quels sont les points principaux des relevés bancaires pour un établissement prêteur?

Le relevé de compte contient toutes les opérations bancaires. Il s’agit des virements, des dépôts de chèques, des prestations etc. Dans le cadre de rachat de crédit, l’organisme prêteur étudie vos habitudes de dépenses et d’épargne. Des rejets de prélèvements, des dépenses trop importantes en comparaison de vos capacités financières, les découverts éventuels sont considérés comme les points négatifs pour obtenir un regroupement. En revanche, des virements systématiques vers votre compte d’épargne ainsi que le versement régulier des revenus et le remboursement de vos crédits en cours peuvent garantir votre solvabilité. En analysant vos opérations bancaires, les créanciers s’assurent également qu’il n’y a pas de mouvements incohérents et désordonnés. A noter, si vous recevez des sommes importantes qui ne sont pas liées à vos revenus, les banques peuvent vous demander des explications supplémentaires. En plus, ce document permet de vérifier les informations déclarées dans le dossier. Cela signifie que l’organisme prêteur vérifie le montant de vos revenus (salaires, dividendes, pensions, loyers) et de charges déclarées (mensualités, factures, pensions à verser etc). A titre d’exemple, si vous a informé le créancier que vous payez une facture d’électricité de 180 euros, ce montant doit figurer dans votre relevé de compte. Bref, l’objectif de l’établissement bancaire est d’évaluer votre potentiel financier. Un bon relevé de compte montre un reste à vivre assez suffisant par rapport à vos revenus et le comportement de vos comptes bien régulier. En outre, l’étude de vos relevés bancaires permet de vous proposer une offre adaptée, mais aussi de savoir si vous pouvez avoir besoin des produits accessoires comme, par exemple, des assurances.

Que faire si mes relevés de compte sont mauvais ?

A cet égard, il faut aussi mentionner que les établissements financiers se basent sur une vision globale de votre situation financière. Cela veut dire qu’on prend en compte l’ensemble de critères d’acceptation. Ainsi, si votre relevé de compte est entaché à cause des rejets ou des découverts, par exemple, vous pouvez toujours déposer votre dossier de rachat de crédit. Certains établissements sont prêts à envisager les dossiers même si la balance bancaire de l’emprunteur est négative. Dans ce cas, un intermédiaire spécialisé peut vous aider à établir un tel dossier correctement. Cependant, pour mettre toutes les chances à vos côtés, vous avez la possibilité de présenter un bon dossier. Notamment, vous pouvez diminuer vos dépenses et vos charges.
En plus, si vous êtes régulièrement en situation de découverte, la majorité des banques sera réticente à accepter votre dossier. Pour les créanciers cela veut dire que vos dépenses
excèdent vos revenus, ce qui peut entraîner les difficultés de remboursement. Dans ce cas, il est mieux de reporter votre projet de quelque mois et d’améliorer la gestion de vos
dépenses dans l’intervalle. L’épargne est également une preuve de bonne santé financière de l’emprunteur. Si vous savez épargner régulièrement, vous montrer ainsi au prêteur que vous êtes capable de rembourser votre nouveau prêt sereinement. Cela dit, vous pouvez communiquer à l’établissement prêteur un bon relevé de compte même si votre situation était pire il y a quelques mois. N’oubliez pas que les banques étudient les relevés de 3 derniers mois uniquement.

Rachat de crédits sans relevé de compte

Il est à noter qu’en règle générale, un relevé bancaire est une pièce justificative indispensable lors d’une opération de regroupement de crédits. Certes, vous pouvez faire une simulation gratuite pour savoir si votre projet est réalisable sans fournir votre relevé de compte. En outre, il existe des organismes spécialisés en rachat de crédits qui peuvent accepter votre dossier sans ce document. Par contre, vous devez toujours présenter d’autre documents, tels que les fiches de paye, les tableaux d’amortissement des crédits en cours, les feuilles d’imposition etc. Il faut comparer les offres et trouver un organisme prêteur qui a des condition d’acceptation plus souples. Pourtant, il faut savoir que si le montant des crédits à racheter est assez élevé, la présentation de relevé de compte est obligatoire.