Il est possible qu’une demande de rachat de crédits soit refusé par un établissement prêteur. Bien entendu, les motifs de ce refus peuvent être différents. Vous pouvez demander des explications à votre organisme financier. Cependant, ce dernier n’est pas obligé de justifier son refus. Dans ce sens, il faut savoir que chaque établissement prêteur a ses propres critères de validation. C’est pourquoi il est toujours recommandé de solliciter plusieurs organismes spécialistes du rachat de crédit. A noter, selon la loi MURCEF aucun frais ne doit être versé avant l’acceptation du dossier. Ainsi, vous pouvez librement faire jouer la concurrence entre les créanciers différents même si on vous a déjà refusé cette opération. Il s’agit non seulement des banques, mais aussi des sociétés financières (comme Sofinco, Oney, FranFinance etc) et des organismes spécialisés dans certains types de rachat de crédits (immobilier, à la consommation). A cet égard, il convient de faire recours à un courtier en rachat de crédit qui vous aidera à améliorer vos chances d’obtenir un regroupement. Un courtier de préférence mandaté par plusieurs établissements peut souvent trouver une solution même si la situation de son client est assez délicate.

Que faire suite au refus de rachat de crédit?

Il faut d’abord comprendre les motifs du refus. Pour cela, vous devez analyser la situation et demander à l'établissement prêteur de vous expliquer ses motifs. Ensuite, s’il y a des points faibles dans le dossier, l’emprunteur peut le reconstituer, joindre des pièces justificatives ou penser à une garantie de prêt. En effet, une caution ou une hypothèque peuvent maximiser les chances d’acceptation. Aussi, vous pouvez régulariser votre situation financière si nécessaire. Par exemple, les dossiers avec un contrat de travail en CDI ont plus de chances d'être acceptés. En même temps il est possible de solliciter d’autres organismes financiers qui ont des conditions d’acceptation plus souples. Par contre, il n’est pas rare que les établissements moins exigeants peuvent avoir des taux d'intérêt beaucoup plus élevés. Il faut donc effectuer un comparatif des offres sur le marché. Puisque les critères varient selon des établissements, vous pouvez essayer de faire plusieurs demandes. De même, si votre situation financière évolue au cours des mois, vous pouvez envoyer votre dossier au même prêteur qui vous a déjà refusé un rachat de crédit. Enfin, faire recours au courtage en rachat de crédits peut être une solution avantageuse en cas de refus du regroupement. Cela permet de gagner en temps et en argent. Un courtier étudie votre situation, monte un dossier solide et trouve l’offre la plus adaptée à taux réduit.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualitiés