La société VPC Redoute a créé en l’espace de deux ans deux produits complémentaires : la carte Kangourou en 1968 et en 1970 la filiale Finaref. Le deuxième service avait pour but le développement des ventes de la Redoute, et aider les clients à profiter des crédits de consommation. Le groupe PPR va, 22 ans plus tard, absorber ce service et développer d’autres activités avec les marques Fnac, Printemps et autres. Grâce à son évolution, Finaref est la référence de crédit personnel, des assurances et des regroupements de crédit. Elle s’en sort aussi brillamment dans la vente des cartes privatives. Cependant, en 2003, elle fusionne et se fait absorber par le Crédit Agricole.

Histoire de Finaref

Afin de booster ses ventes et d’inciter les femmes à faire des achats à partir d’un compte bancaire, VPC Redoute créée en 1970 Finaref. Ce n’est qu’en 1986 que sera proposé aux clients le premier crédit revolving sous le compte Mistral. Il permet de recevoir dans un délai de 2 jours de l’argent pour ses achats. En 1992, Pinault, Printemps et la Redoute forment un cartel et Finaref devient une filiale de ce groupe. Son nouvel objectif est l’accompagnement du service commercial des marques du groupe grâce à ses programmes financiers. En 1995, elle innove et sort un nouveau service : la vente par téléphone des produits d’assurance. En 2002, elle établit un partenariat avec Surcouf, puis l’année d’après, c’est au tour du Club Med d’adhérer avec d’autres sociétés telles Gosport, Téléshopping, la Maison Valérie… Finalement, la maison mère PPR cède en 2003 Finaref au Crédit Agricole. 6 ans après la cession, arrive sur le marché une carte de paiement en ligne totalement sécurisé. Crédit Agricole qui disposait d’un service interne semblable va fusionner en 2010 Sofinco et Finaref, et adopter comme marque commerciale « CA Consumer France ». La dernière née a pour but de devenir leader international des prêts à la consommation. Depuis 2013, le nom commercial de Finaref est Sofinco.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualitiés