Prêt étudiant sans caution

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation destiné à financer les frais liés aux études supérieures. Il s’agit des frais d’inscription, de scolarité, mais aussi des frais de vie courante comme le logement, la nourriture, le transport, l’achat du matériel informatique etc. Il est à noter que le prêt étudiant est un crédit non affecté, sans justificatif d’utilisation des fonds. Bref, ce type de prêt vous aide à faire face aux dépenses importantes de votre vie étudiante. Pour information, les dépenses quotidiennes d’un étudiant en 2018 sont estimées à 838 euros en moyenne par l’Union nationale des étudiants de France (les aides reçues déjà déduites). En plus, les frais d’inscription peuvent parfois s’élever aux milliers d’euros. Cela dit, les jeunes sont nombreux à solliciter les banques pour financer leurs études.En fait, les établissements financiers proposent des conditions très attractives et souples pour les jeunes emprunteurs. L’objectif est de fidéliser ces clients qui peuvent placer leur épargne ou demander un crédit immobilier dans le futur.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualitiés

2Qui est concerné par le prêt étudiant?

Tout d’abord, l’emprunteur doit avoir moins de 28 ans à la signature du prêt. En règle générale, le prêt est accessible uniquement aux majeurs. Cependant, certaines banques accordent ce type de crédit aux mineurs d’au moins 16 ans. Dans ce cas, le prêt étudiant sera fait au nom de vos parents. Bien entendu, l’emprunteur doit être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur en France: université, école supérieure, IUT, BTS. L’organisme prêteur vous demandera des pièces justificatives de votre statut d’étudiant (certificat de scolarité, photocopie de la carte d’étudiant). Le prêt étudiant est ouvert pour les jeunes français, les ressortissants de l’Union Européenne ou encore pour ceux qui peuvent justifier leur résidence régulière en France d’au moins 5 ans. Lorsque généralement les étudiants ne disposent pas de revenus réguliers, aucune condition de ressources n’est donc exigée. Néanmoins, si vous avez un garant qui se porte caution pour vous, c’est à partir de ses revenus et son niveau d’endettement qu’on évalue votre capacité de remboursement.

Prêt étudiant garanti par l’Etat0

Il n’est pas nécessaire d’avoir un apport ou une caution parentale ou d’un tiers. Vous pouvez bénéficier de la garantie de l’Etat en sollicitant ses banques partenaires: Banques Populaires, Caisses d’Epargne, Crédit Mutuel, CIC, Société Générale. Dans ce cas, c’est la Banque Publique d’Investissement Bpifrance qui s’engage de rembourser 70 % de votre prêt en cas de défaut de paiement de votre part. Pourtant, certaines banques peuvent limiter le nombre de prêts garantis par l’Etat qu’elles octroient chaque année. Le montant du prêt garanti par l’Etat ne peut pas dépasser 15 000 euros. Le remboursement du prêt doit être effectué à la fin des études et il ne peut pas être inférieur à 2 ans. Par contre, le contrat de prêt doit prévoir la possibilité de remboursement anticipé.

Durée de remboursement, taux et montant emprunté

Les organismes prêteurs proposent souvent un différé total de remboursement qui permet de rembourser la totalité de la somme prêtée après avoir terminé ses études. Cependant, il existe une autre modalité de remboursement qui consiste à payer les intérêts et l’assurance dès la signature du contrat. Le capital de votre prêt est remboursé à la fin du prêt. Dans le cas où votre prêt est garanti par une caution, vous pouvez empruntez jusqu’à 120 000 € sur une durée de 1 à 12 ans. Certes, la durée du prêt dépend de votre capacité de remboursement et du montant emprunté. Les taux d’intérêt varient d’un établissement à l’autre. En règle générale, ils tournent autour de 1 %. Ainsi, la banque Société Générale peut accorder les prêts de 120 000 euros sur 9 ans à 0,9 %. Crédit Mutuel propose le financement jusqu’à 80 000 euros avec le TAEG de 0,9 %. La durée de remboursement maximale est de 10 ans. Or, par exemple, si vous voulez emprunter 15 000 euros sur 84 mois, le TAEG fixe proposé par BNP Paribas est de 1,50 %. Outre cela, les banques disposent des offres de prêts à taux zéro pour les montants faibles. A titre d’exemple, la Caisse d’Epargne propose un prêt sans intérêts remboursable sur 36 mois au maximum. Le montant emprunté ne peut pas être supérieur à 2000 euros. Vous pouvez opter aussi pour un prêt étudiant dit “évolutif”. Il permet de bénéficier de 3 cadences de décaissement (annuelle, trimestrielle ou annuelle). Vous payez uniquement des intérêts sur la somme décaissée. Ainsi, vous pouvez emprunter 7500 € sur 3 ans et débloquer une partie des fonds (2500 € ) à chaque rentrée. A cet égard, il faut mentionner que les banques peuvent avoir des accords avec certaines écoles et universités, ce qui permet aux emprunteurs de profiter des conditions exclusives. En ce qui concerne le montant accordé par les créanciers, il dépend de l’établissement dans lequel l’emprunteur est inscrit. Dans ce sens, les étudiants des grandes écoles sont privilégiés par rapport à ceux des universités. Ils peuvent alors bénéficier des sommes plus importantes.

Frais supplémentaires

A noter, les banques peuvent vous demander une assurance de prêt. Même si cette dernière est facultative, elle peut augmenter vos chances d’obtenir un prêt. Les prêteurs proposent souvent une assurance à conditions avantageuses. Ainsi, le coût d’une assurance décès et perte totale et irréversible d’autonomie chez CIC, par exemple, est de 0,40 %. Cependant, vous avez le droit d’opter pour la délégation d’assurance. N’oubliez pas votre garant de prêt (parent ou proche) doit aussi souscrire une assurance. Le prêt étudiant peut aussi impliquer les frais de dossier, les frais annexes liés au décaissement programmé ou à l’aménagement de la durée du prêt. A savoir, il n’est pas rare qu’on vous demande d’ouvrir un compte bancaire dans l’établissement prêteur.

Pièces justificatives

Certes, les justificatifs exigés peuvent varier en fonction de l’établissement bancaire. Toutefois, dans la plupart des cas, vous devez présenter votre pièce d’identité, un justificatif que vous êtes inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur et un justificatif de domicile. En plus, on peut exiger vos derniers relevés de compte si vous avez un compte dans une autre banque.

Etude Gratuite !