Lors d’un financement du projet immobilier, les banques peuvent vous proposer des crédits à taux fixe et à taux variable. Pour information, les intérêts représentent en fait une rémunération de la banque. C’est une somme que vous versez en plus du capital emprunté. Donc le coût total du crédit dépend largement du taux d'intérêt mais aussi du type de taux appliqué.

Taux fixe

Si vous optez pour un taux fixe, il sera identique pendant toute la durée de votre prêt. Vous bénéficiez donc d’une certaine sécurité lorsque vous connaissez le montant des intérêts que vous allez verser, le coût total du crédit, le montant des mensualités dès le début du prêt. Le prêt à taux fixe peut durer de 5 à 35 ans. Pendant cette période il est possible de renégocier le taux d'intérêt ou faire racheter son crédit afin de bénéficier d’un taux plus attractif. Sinon, vous ne pouvez pas profiter d’une baisse des taux éventuelle. En optant pour un prêt à taux fixe, il est plus facile de comparer les offres et faire jouer la concurrence. En outre, l’emprunteur a la garantie que le taux ne change pas et il peut ainsi planifier son budget.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualités

Taux variable

Le prêt à taux variable permet de réviser le taux d’intérêt en fonction d’un indice de référence. Généralement, il s’agit de l’Euribor, le taux interbancaire de la zone européenne. Certes, c’est une option moins sécurisée mais plus souple. Il convient d’opter pour le taux variable si vous savez que vos revenus vont augmenter. En plus, le taux initial est toujours plus faible que celui des prêts à taux fixe. Cela vous permet d’obtenir un financement plus important. Cependant, l’emprunteur ne connaît pas le coût total du prêt, lorsqu’il dépend de nombreux facteurs. Le montant de votre mensualité est recalculé en fonction du taux appliqué sur le capital restant dû. Notez que les banques peuvent vous proposer une clause qui permet de transformer le taux variable en taux fixe. Outre cela, le remboursement anticipé d’un crédit à taux variable généralement n’engendre pas les IRA.

Quel taux choisir ?

Certes, la réponse dépend de vos besoins particuliers. Toutefois, il faut être conscient que le taux fixe vous offre une certaine sécurité mais il ne vous permet pas de bénéficier d’une éventuelle baisse des taux. Si vous envisagez de vendre le bien que vous allez acquérir dans quelques années il convient d’appliquer le taux révisable puisqu’il est toujours assez faible au début du prêt. Enfin, pour profiter des avantages du taux variable et minimiser les risques en même temps vous avez la possibilité d’opter pour un prêt à taux capé qui permet de plafonner l’évolution des taux.