Le rachat de crédit est une solution qui s’adapte à la situation personnelle et professionnelle de l’emprunteur. Cela veut dire que les professionnels libéraux comme tous les autres ont la possibilité de recourir à un rachat de crédits. Le terme de professions libérales désigne toutes les activités professionnelles exercées par une personne individuellement, de manière indépendante et sous sa propre responsabilité. Cela concerne les activités réglementées (médecin, vétérinaire, psychologue, avocat etc) et non réglementées (consultant en création d’entreprise, éducateur sportif, créateur de site web etc.). Bref, si vous êtes représentant d’un de ces professions, ce n’est pas donc un frein à une opération du rachat de crédits. Pourtant, cette opération n’est pas toujours facile. L'établissement prêteur fera une étude approfondie de la situation de l’emprunteur afin d'évaluer la faisabilité du projet et de vérifier si ce dernier respecte certains critères. En fait, les professionnels libéraux ont un statut spécifique et une sécurité financière plus fragile que, par exemple, les salariés. De plus, les finances personnelles sont souvent liées à leur activité professionnelle. Cela explique le fait que les banques sont souvent réticentes à accorder les prêts aux professionnels libéraux. Néanmoins, il est tout à fait possible de faire un rachat de crédit à la consommation (auto, personnel, renouvelable) ou immobilier sous certaines conditions.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualités

Les conditions de rachat de crédits pour les professions libérales

Un professionnel libéral qui fait recours au rachat de crédit doit avoir au moins 3 années d’ancienneté dans son activité. C’est un critère incontournable exigé par les organismes prêteurs qui tiennent à s’assurer la stabilité de votre activité. En plus, vous devez présenter au minimum 3 bilans ou 3 dernières déclarations 2035 et 3 derniers avis d’impositions. De la même manière que les salariés, les représentants des professions libérales doivent aussi justifier d’un revenu égal (ou supérieur) à 1500 € par mois. Si l’emprunteur est propriétaire il a plus de chance que la banque accepte son dossier. Par contre, vous ne pouvez pas donner en hypothèque un bien immobilier à usage professionnel. A part cela, il est à noter que les dettes professionnelles peuvent affecter la décision de l’organisme bancaire.

Quels crédits je peux racheter?

En tant que professionnel libéral vous pouvez faire racheter votre crédit immobilier, vos crédits à la consommation, vos prêts auto. L’avantage de ce type de rachat de crédit est que vous pouvez racheter à la fois vos prêt personnels et professionnels si vous avez un bon dossier. Il est possible de même de rajouter vos dettes pros telles que les impayés d’impôt, la CFE etc. Par contre, il n’est pas facile d’obtenir une trésorerie supplémentaire lors d’un rachat de crédits. C’est parce que la trésorerie est destinée exclusivement à la réalisation des projets personnels. Dans le cas des profession libérale il existe un risque d’utilisation de la somme empruntée pour des objectifs professionnels. Le montant de la trésorerie peut être donc limité. Pour conclure, tout emprunteur exerçant une profession libérale peut équilibrer son budget grâce au rachat de crédits même si les critères d’acceptation du dossier sont un peu stricts.
L’idéal c’est de faire une demande à l’intermédiaire bancaire spécialisé dans les profils de professions libérales.