Le projet immobilier exige toujours d'être très attentif afin d'obtenir le meilleur financement. A cet égard, les emprunteurs ont le choix: s’adresser à leur banquier ou faire appel à un courtier en crédit immobilier pour trouver une solution. Il est évident qu’un banquier présente uniquement son offre tandis qu’un courtier peut présenter de nombreuses offres des organismes partenaires.

Faire recours à un courtier : quels avantages ?

En fait, le courtier est un intermédiaire entre les banques et les emprunteurs qui accompagne ces derniers dans leur choix d’un prêt immobilier. Vous pouvez opter pour les grands réseaux ou pour les courtiers indépendants. D’abord, le courtier vous aide à monter votre dossier en mettant en avant les points forts. Il analyse votre situation financière ainsi que vos besoins. Enfin, il réalise la recherche des offres bancaires qui peuvent répondre à vos exigences et envoie lui-même votre dossier aux banques. Ainsi, cela vous fait gagner beaucoup de temps, lorsque ses connaissances et son expertise aident à mener votre projet immobilier à bien le plus vite possible. En outre, les banques font confiance aux courtiers avec lesquels elles travaillent. C’est le courtier qui a très souvent plus de chances de négocier les taux et les conditions et défendre votre dossier. Il ne faut pas oublier que si votre profil emprunteur est complexe, le courtier peut vous trouver une solution adaptée grâce à son réseau des partenaires. Dans ce sens, les banques sont limitées à leurs propres offres. Enfin, si vous faites appel à un courtier vous pouvez économiser de l’argent. En effet, la négociation du taux du prêt et de l’assurance peut être très intéressante même tenant compte des honoraires de votre courtier. En ce qui concerne les frais de courtage, ils peuvent varier d’un courtier à l’autre. Cependant, il faut savoir que l’accompagnement d’un courtier ne coûte pas cher. Il n’est pas rare que les courtiers sont payés pas les banques, ce qui veut dire que vous pouvez les solliciter gratuitement. Sinon, certains courtiers demandent des frais de courtage qui s'élèvent de 1 à 2 % en moyenne du capital emprunté. A noter, le montant de ces honoraires peut être équivalent aux frais de dossier demandés habituellement par les banques. Certes, c’est à vous de comparer les offres proposées par votre courtier. Vous n'êtes pas obligé d’accepter ses offres et vous ne payez aucun frais avant la signature d'un prêt immobilier.

Regroupez vos crédits et allégez vos mensualitiés